La fin des vacances

Les vacances sont finies - rentrée de Mode d'Hier et d'Aujourd'hui

Bonjour à toutes et tous ! Me voilà de retour des vacances avec désespoir et une somme de travail assez colossale. Néanmoins, quelques envies couture me trottent dans la tête et elles seront ma récompense si je travaille suffisamment.

Pour commencer, voici une photo de ma robe Lena sans manches. J’ai cousu les boutonnières et boutons en vacances histoire de pouvoir la porter, ce que j’ai fait avec plaisir. Elle est confortable et légère, bref, je l’aime. J’ai choisi des petits boutons en nacre que j’ai peut-être placés un peu trop rapprochés. Cela dit, au moins ma robe reste bien correctement fermée, ce qui est plus pratique à l’usage.

robe Lena sans manches pour l'été Mode d'Hier et d'Aujourd'hui et Wear Lemonade
Désolée pour le manque de repassage, la robe vient de passer en machine et j’ai toujours sérieusement la flemme de sortir mon fer à repasser pour autre chose que la couture

Le fait de porter un vêtement que j’avais cousu cet été m’a donné envie d’en coudre d’autres, d’autant que 1/ j’ai envie d’une robe longue et d’un pantalon d’été léger ; 2/ je limite au maximum mes achats de vêtements. Dans la mesure où c’est la fin de l’été ce n’est peut-être pas bien malin de le coudre maintenant, mais il ne faut pas que j’oublie l’idée l’été prochain.

Et pour la suite ?

Sinon j’ai envie de coudre un tapis d’éveil à mon filleul de 5 mois en utilisant mes chutes de tissu. Pour le moment je n’ai pas vraiment d’idée mais je cherche de l’inspiration sur Pinterest. 😉

Enfin, j’aimerais bien me remettre doucement au costume historique, mais je ne sais pas encore quoi ni comment. Il ne faut clairement pas que je me lance dans quelque chose de trop ambitieux qui me découragerait, mais il faut aussi que ce soit un peu fun. À suivre donc…

De toute façon j’ai encore beaucoup de choses à faire avant de pouvoir m’accorder une séance de couture, hélas…

J’espère en tout cas que vous passez un bon été.

À bientôt !

Enregistrer

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail

Une robe d’été avant les vacances

Robe chemise d'été Lena Wear Lemonade - Mode d'Hier et d'Aujourd'hui

Bonjour à toutes et tous ! Voici un petit dernier article avant mes vacances, qui sont demain. Je suis rentrée exceptionnellement tôt chez moi mardi soir (j’ai eu hélas des journées de travail très longues ces derniers mois) et j’ai eu un sursaut d’énergie pour faire de la couture. Finalement j’ai passé ma soirée à me faire une robe d’été, ce qui m’a fait plaisir tout en culpabilisant de ne pas travailler sur ma thèse…

robe d'été Lena Wear Lemonade adaptée sans manchesJe ne sais plus si j’avais parlé ici ou sur facebook du tissu que j’ai reçu pour mes 30 ans : un chambray de coton bio « Les Trouvailles d’Amandine« . J’avais envie d’en faire une robe d’été et à l’origine je visais le patron de la robe Chiara Wear Lemonade dont j’aimais beaucoup la pince en pointe sur le devant et la délicatesse de la découpe des manches sous les bras. Malheureusement, après quelques tergiversations, j’ai découvert que le patron papier était épuisé et je n’ai pas encore envie de me créer un compte Paypal pour m’abonner aux patrons pdf. J’ai alors réfléchi à la question et je me suis dit que finalement cette mode des robes avec couture à la taille n’était pas très seyante pour moi compte tenu de ma morphologie et qu’il valait mieux que je fasse autre chose.

Détail robe d'été robe chemise LenaLorsque j’ai cousu ma robe Lena dans ma viscose de récup’ je me suis dit que le patron méritait d’être refait, mais peut-être sans les manches pour l’été (d’autant que les manches sont assez pénibles à coudre). Du coup ni une ni deux, j’ai changé mon fusil d’épaule et opté pour une 2e robe Lena, mais cette fois sans manches.

robe d'été robe Lena Wear LemonadeComme le tissu est réversible, je me suis amusée à mettre des petits détails sur l’envers comme les poches et le col histoire de personnaliser un peu le vêtement. Du traçage des pièces à tous les ourlets j’y ai passé 7 ou 8 heures et il faut encore que je couse les boutonnières et les boutons, ce que je ferai en vacances.

robe d'été Lena Wear Lemonade
Le col bicolore

Je suis assez contente du résultat et j’ai hâte de la finir pour pouvoir la porter. 🙂

robe Lena Wear Lemonade sans manches pour l'été
L’intérieur en coutures anglaises
robe Lena Wear Lemonade sans manches
L’ourlet des manches a été fait à la main
Robe d'été Lena à plumetis
Le détail des poches dans l’envers du tissu

Bref, sur ce dernier article du mois de juillet, je vous souhaite de bonnes vacances ou bon courage si vous travaillez cet été, et je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures couture. 😉

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail

Portrait de costumier : Emmanuel Courau

Portrait de costumier Emmanuel Courau sur Mode d'Hier et d'Aujourd'hui

Bonjour à toutes et tous ! J’ai été bien absente ce dernier mois. Entre des petites galères, une somme de travail monstrueuse et beaucoup de stress, je n’ai pas du tout eu le temps de coudre ni d’écrire des articles. Mais je vous avoue que la couture me manque, et maintenant que le fichu de Perrine est terminé et envoyé à sa propriétaire (rdv sur ma page facebook pour voir le fichu porté), je me sens désœuvrée de projets costumés. Je vais réfléchir à un nouveau petit projet de costume, histoire de ne pas perdre complètement la main (pour le moment je pense par exemple à faire la décoration de mon petit tablier d’ouvrage 1880), je vous en dirai des nouvelles. J’ai aussi eu un nouveau tissu pour un projet de robe d’été, mais pareil, je vous en reparlerai plus tard.

Bref, tout ça pour dire que j’ai beaucoup repoussé la publication de ce portrait-là, pourtant il me tient vraiment à cœur parce que je vais enfin donner la parole à UN costumier. Et pas n’importe lequel parce que je suis extrêmement admirative du travail d’Emmanuel Courau. Emmanuel a des doigts de fée et ses costumes sont tout simplement parfaits : toujours imaginés avec beaucoup de goût, avec un air authentique, à la coupe, aux détails et aux finitions parfaits. J’ai eu l’occasion de voir quelques uns de ses costumes en vrai à Trouville et ils étaient sublimes. Vous l’aurez compris, je ne dirais pas non à mettre mes fesses dans un de ses costumes. 😉

Mais bref, je lui laisse la parole…

Emmanuel Courau, costumierPeux-tu te présenter un peu ainsi que ton parcours professionnel ?

Je suis tailleur et costumier, avec plusieurs spécialités aussi bien le costume d’époque que le costume contemporain avec en plus de la création de postiches, perruques plutôt XVIIIe et XIXe, de la broderie et de la corseterie toute époque avec rendu « costume » ou plus moderne.

Mais avant d’arriver à ça, c’est pendant une formation de paysagiste que la couture s’est emparée de moi.

Comment es-tu tombé dans le bain du costume historique et qu’est-ce qui t’a amené à choisir le métier de costumier ?

C’est pour un costume de carnaval que je voulais m’improviser que j’ai commencé à apprécier ce monde là de la couture.

Après avoir fait un choix d’orientation j’ai passé quelques diplômes dans le domaine de la couture et du spectacle : un DTMS, un CAP couture flou et un CAP tailleur, pour le reste de mes spécialités l’apprentissage s’est fait en solitaire.

costumes 1910 par Emmanuel Courau costumierPour quels types de clients travailles-tu ? Comment se passent les commandes ?

Mon activité est encore assez récente en tant que professionnel.

Mes clients me contactent pour des événements en costumes (organisés en association ou entre particuliers), mais aussi pour de la création classique sur mesure en flou et en tailleur.

Lors d’une commande, le ou la client(e) me contacte et me propose une forme, une idée à copier ou de laquelle s’inspirer, ou encore me demande un de mes modèles existants. Il arrive aussi que l’on me laisse carte blanche pour un ouvrage à la mesure de la cliente ou du client.

Combien coûte un costume sur-mesure pour un particulier ?

Chaque pièce a un temps de travail et une valeur différente justifiée par la « personnalisation » du vêtement. Les variations sur les prix s’opèrent sur des points différents : la forme, les découpes, l’ornementation, les matières, etc.

Costume 1780 par Emmanuel Courau costumierAs-tu des conseils pour les lecteurs ou lectrices qui auraient envie de devenir costumier ou costumière ?

Si j’avais un conseil à donner aux internautes qui voudraient devenir costumiers, ce serait, si leur âge le permet, de suivre des formations professionnelles apprenant les bases de la couture comme Couture flou tailleur ou mode. Il faut aussi être vraiment passionné et beaucoup travailler pour avoir un rigueur et une qualité d’ouvrage qui sera visible après quelques temps. Pour se lancer en professionnel, il faut également faire beaucoup de communication pour se faire connaître : ne pas négliger l’outil internet, notamment, mais aussi se faire connaître par d’autres moyens.

Quelles sont les étapes de création d’un costume ?

Les étapes : prise de mesure, patronage, toile, essayage, passer les fils de marquage (crans, carrure, taille…), coupe du tissu du vêtement, assemblage, pose de la doublure, finitions… Cela dépend de la pièce mais en général il faut passer par ces étapes-là.

Costumes 1880 par Emmanuel Courau costumierEn moyenne combien de temps passes-tu sur tes créations ?

Par exemple en temps pour un corset double et baleiné avec des simples broderies pour tenir les baleines je compte entre 15 et 20 heures ; pour une veste tailleur homme une trentaine d’heures ; ou encore pour un chapeau en paille garni façon 1900 du montage de la base à la dernière fleur ou dernière plume une dizaine voire une quinzaine heures.

Y a-t-il un projet de costume qui t’as particulièrement emballé depuis que tu fais ce métier ?

Dans les projets les plus intéressants il y a eu le costume du commandant de l’Hermione jusqu’à la perruque en cheveux naturels et celui du second. Un bateau qui fait revivre l’histoire jusqu’au moindre détail en passant par le costume était un projet très enrichissant pour l’amoureux d’histoire que je suis.

Costume du commandant de l'Hermione par Emmanuel CourauPour finir, la question spéciale « Mode d’Hier et d’Aujourd’hui » : quel est le vêtement à plis qui t’inspire/te plaît le plus ?

Toutes les robes drapées au début du XXe : si complexes, si proches du corps, si simples et épurées

robes drapées 1900 portrait d'Emmanuel Courau

Je vous encourage vivement à suivre Emmanuel Courau sur facebook (ici) pour découvrir ses autres créations et éventuellement le contacter si vous souhaitez lui proposer un projet.

Quant à moi j’essayerai de revenir avec un peu de couture dans le courant de l’été. Je souhaite de bonnes vacances à celles et ceux qui peuvent se reposer et bon courage à celles et ceux qui doivent travailler. 😉

Enregistrer

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail

Un fichu brodé terminé… ou presque

fichu brodé XVIIIe siècle Mode d'Hier et d'Aujourd'hui

Bonjour à toutes et tous ! Je reviens cette semaine avec des nouvelles du fichu brodé de Perrine, qui est terminé. Enfin, presque. En tout cas la broderie, elle, est terminée : il ne me reste plus qu’à finir l’ourlet roulotté du pourtour.

fichu brodé 18e siècle
Ta-daa !

Je suis bien contente d’avoir fini quelque chose et j’espère qu’il plaira à Perrine. Malheureusement je n’aurai pas le temps de terminer l’ourlet et de lui envoyer avant la Journée Grand Siècle de Vaux-le-Vicomte (dans deux jours…). Elle ne pourra donc pas l’étrenner là-bas, mais elle devrait pouvoir le porter à une autre sortie costumée un peu plus tard.

fichu brodé terminébroderie de fichu XVIIIeEn dehors de ça, au niveau des nouvelles, je ne vous cache pas que les moments pour coudre et bloguer sont toujours aussi rares. Je suis trèèès loin de l’univers du costume en ce moment. Je n’ai même pas encore eu l’occasion d’aller voir les expos de mode qu’il y a en ce moment à Paris (à Galliera et aux Arts Décoratifs). Je suis très triste parce que j’ai été invitée au voyage de presse de l’exposition de costumes de Champs sur Marne qui me faisait très envie (d’autant que j’ai très envie de découvrir le château que je ne connais pas), mais je ne pouvais pas me libérer. :'(

détail de fichu brodé fleur brodée fichu 18eJe vais tâcher de rattraper mon retard d’expos avant les vacances. Sinon un portrait est en cours et ça devrait être la prochaine publication par ici. Stay tuned et bon weekend. 😉

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail

Dimanche à l’atelier : la broderie continue

Fichu brodé 18e en cours Mode d'Hier et d'Aujourd'hui

Bonjour à toutes et tous !

Je suis relativement motivée pour coudre en ce moment, il faut croire que quasi-terminer ma robe chemise m’a fait du bien et je suis plutôt dans une bonne dynamique. Cela dit mon emploi du temps étant toujours très chargé je ne peux pas vraiment faire de merveilles, mais j’ai tout de même réussi à faire un peu de broderie dimanche soir. Parce que je ne sais pas vraiment quand sont les Journées Grand Siècle de Vaux-le-Vicomte (ma supposée deadline pour finir ce fichu), mais je pense que c’est dans pas longtemps et je doute vraiment de pouvoir finir le fichu de Perrine dans les temps (pardon Perrine :/ ).

Ce n’est pas du tout au point mort, mais vous le savez, la broderie prend du temps, et je ne suis pas très régulière dans les moments que je lui consacre (ceci n’étant vraiment pas près de changer). Bref, tout ça pour dire que ce fichu brodé avance doucement et que je vous ai pris une photo pour que vous voyiez l’avancée du travail.

fichu brodé XVIIIe en coursEn fin de compte il ne reste pas tant de choses que ça à remplir et j’aimerais bien quand même le finir dans le mois.

Voilà pour ce court dimanche à l’atelier. J’espère que vous profitez du temps maussade pour faire un peu de couture et que vous avez échappé aux dégâts des inondations. D’ailleurs je vous laisse avec quelques photos de la crue de la Seine à Paris (je la traverse tous les matins du coup j’ai pu voir la montée des eaux !). J’ai pris les mêmes photos à deux jours d’intervalle :

Les voies sur berge inondées le 1er juin
Les voies sur berge inondées le 1er juin
crue de la Seine 2016
Les voies sur berge inondées le 3 juin (max de la crue)
crue de la Seine 2016 Paris
Les péniches à quai devant l’Institut du monde arabe le 1er juin
crue de la Seine 2016
Les péniches à quai devant l’Institut du monde arabe le 3 juin (au max de la crue)
Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail

Dimanche à l’atelier : la robe chemise a bien avancé !

Robe chemise Lena Wear Lemonde Mode d'Hier et d'Aujourd'hui

Bonjour à toutes et tous ! Cela faisait drôlement longtemps que je n’avais pas fait un dimanche à l’atelier, non ?

Ce weekend je ne devais pas être chez moi, mais une panne d’aiguillage sur la ligne de TGV Aquitaine a fait tomber à l’eau mes projets, je me suis donc rabattue sur la couture du dimanche devant Roland Garros. J’ai continué ma robe chemise Lena d’après le patron Wear Lemonade et je l’ai pratiquement terminée. Il ne me reste plus qu’à coudre toutes les boutonnières et les boutons.

robe chemise Lena en coursFinalement je suis plutôt contente du rendu, même si le tissu est vraiment trop électrique. J’aime beaucoup le patron de la jupe avec les poches, mais j’ai une petite réserve quant au patron des manches, que je ne trouve pas très bien coupé. J’ai bien envie de refaire cette robe dans un tissu écolo en adaptant un peu le col et les manches pour que ça prenne moins de temps à faire.

dos robe chemise Lena raccords
Je suis on ne peut plus fière des raccords du dos de cette robe ^^

robe chemise Lena en coursJ’avais des doutes sur le fait que cette robe chemise Lena serait mon style, mais finalement je me sens assez bien dedans donc je suis contente et je serais même capable de la porter (si le tissu le permet). Comme quoi, il fallait que je me force un peu à la finir. 😉

Et vous alors, est-ce que vous avez cousu ce weekend ?

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail

Du perfectionnisme

couv-defauts-couture

Bonjour à toutes et tous ! Je reviens aujourd’hui pour vous parler d’un problème que certaines et certains d’entre vous connaîtront peut-être : celui de ne jamais être vraiment satisfait de ce que l’on coud. Il y a toujours des défauts : une couture pas droite, un faux pli quelque part, deux poches pas symétriques ou un autre petit détail agaçant qui fait que bien souvent je n’ai pas envie de porter le costume ou le vêtement en question. Lorsqu’il s’agit d’un costume c’est un peu moins gênant puisque mon placard de costume n’étant pas extensible je suis bien obligée de porter ce que j’ai si je veux participer à une sortie costumée. Mais quand il s’agit de vêtements à porter au quotidien il m’arrive très souvent de ne jamais avoir envie de porter ce que je me suis cousu parce que ça ne me plaît plus et de me rabattre sur mes vêtements habituels.

Trench rouge devant
J’ai porté mon trench rouge au début, mais maintenant que j’ai progressé en couture je ne vois plus que les défauts et c’est impossible de le remettre !

Depuis que j’ai commencé la couture, il y a plusieurs vêtements que je n’ai jamais portés. Dans le désordre ma robe orange, ma tunique imprimée, ma robe noire et j’en passe. C’est un peu rageant parce que, mine de rien, j’ai passé du temps sur toutes ces choses et j’aimerais bien pouvoir me faire davantage mes propres vêtements et être moins dépendante du prêt-à-porter, mais rien n’y fait.

Robe d'été avec ceinture
Cette robe est beaucoup trop courte (et l’ourlet n’est pas droit) du coup je ne la mets jamais.

Je vous en parle aujourd’hui parce que je sens venir le même problème avec ma robe chemise Wear Lemonade dont le rendu du tissu ne me plaît pas du tout (et je ne suis pas très sûre que la forme me convienne finalement). Outre la minutie et les compétences techniques minimum à avoir si l’on veut porter tous les jours un vêtement bien cousu, je n’ai toujours pas trouvé la recette pour coudre à coup sûr des vêtements qui me plaisent vraiment et que j’ai envie de porter, même s’ils ont quelques légers défauts. Peut-être que je me laisse un peu trop berner par les sirènes de patrons qui ont l’air chouette alors qu’ils ne sont pas tellement mon style, peut-être que je ne fais pas assez attention aux tissus que je choisis et qu’ils ne sont pas suffisamment des coups de cœur pour me donner envie de les avoir tout le temps sur le dos. Peut-être que les raisons sont différentes à chaque fois, en tout cas je trouve ça vraiment dommage. Être capable de se coudre ce qu’on veut, mais ne jamais le porter une fois fini : quel paradoxe !

Pantalon chino devant
L’entrejambe de ce pantalon est trop large et quand je le porte j’ai l’impression qu’on ne voit que ça, du coup je m’en suis débarrassée.

Parfois quelques rares vêtements me plaisent vraiment au point que je les porte comme si je ne les avais pas cousus moi-même, mais choisis en magasin : j’ai porté ma combi-short tout l’été dernier, je continue encore aujourd’hui de porter ma jupe noire, que j’ai pourtant cousue en 2010 et qui est loin d’être parfaite. Mais alors, c’est quoi la recette ? Quelles sont vos astuces pour porter les vêtements que vous vous cousez au lieu de les reléguer dans un coin ? Je suis preneuse de vos conseils parce que j’aimerais arriver à régler ce problème : c’est vraiment trop rageant de passer du temps à coudre quelque chose qu’on ne portera finalement jamais !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail

J’ai. envie. de. coudre.

Fichu de Perrine brodé sur Mode d'Hier et d'Aujourd'hui

Bonjour à toutes et tous ! Non, vous ne rêvez pas, voilà bien un nouvel article ! 😉

Je suis désolée pour cette absence, mais j’ai beaucoup trop de mal à faire tout ce que je dois faire. Là par exemple, il est 22h20 à l’heure où j’écris ces lignes et je me résous à mettre en pause mon boulot perso pour préparer cet article (#donnezmoiplusdetempslibrepitié). Bref.

Alors, quoi de nouveau dans ma vie couture ? Première nouvelle, il y a deux jours, j’ai eu une envie : je me suis dit que je reprendrais bien mon projet de garde-robe Natural Form. Oui, ce serait bien de se remettre sur les rails et de reprendre les fanfreluches. Mais ne vous y trompez pas, je ne vais pas faire de promesses que je ne peux pas tenir, je suis vraiment trop occupée en ce moment pour pouvoir m’engager sur des projets couture de longue haleine, vu comme j’ai déjà du mal à finir les deux projets en cours. Il n’empêche que mon envie de costume me reprend et ça faisait longtemps donc je trouve ça plutôt plaisant. 🙂

Fichu de Perrine en coursSinon, pendant tout ce temps sans publier d’articles j’ai quand même un peu brodé le fichu de Perrine, qui avance doucement. Malheureusement je ne suis pas très emballée par le résultat. Je pense que j’aurais dû partir d’un modèle un peu plus précis au lieu de me lancer à l’aveuglette, notamment dans les choix de couleurs et de remplissages. J’espère que ça ne rendra quand même pas trop mal une fois porté.

broderie fleur centrale fichu broderie fleur point de chaînetteVoilà pour ces menues nouvelles. J’ai pas mal d’idées d’articles en ce moment, mais pas le temps (ou l’énergie) de les écrire, néanmoins, un portrait de costumier ce prépare. Je vous dis donc à bientôt 😉

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail

La robe chemise au point mort

Nouvelles robe chemise Léna Wear Lemonade sur Mode d'Hier et d'Aujourd'hui

Bonjour à toutes et tous ! Je suis désolée pour ce silence, mais je crains que cela ne dure encore un peu étant donné le peu de temps que j’ai à disposition pour coudre et bloguer. Ma robe chemise Wear Lemonade est au point mort depuis plus d’une semaine et je n’ai pas du tout pu m’y remettre jusqu’à présent. Cependant je n’avais pas posté les dernières photos de son avancement donc je profite de ce petit post rapide pour vous montrer la manche montée. J’ai voulu tester la couture anglaise également sur les coutures d’épaule, mais la marge est trop petite et je ne suis pas satisfaite du rendu qui tire un peu donc je pense que je vais le défaire pour faire une couture simple surfilée. Par ailleurs j’ai l’impression qu’il y a un défaut au niveau du patronage de la manche parce qu’elle tourne, ce qui n’est pas très joli, alors que j’ai bien suivi les crans de positionnement. C’est peut-être lié au fait que j’avais trop d’embu et que j’ai dû froncer légèrement la tête de manche pour tout faire rentrer dans mon emmanchure, ou alors c’est dû à ma couture anglais d’emmanchure ; à voir…

manche patron robe Wear Lemonade
Avec la première manche montée.

Sinon la très mauvaise nouvelle c’est que je ne vais jamais pouvoir porter cette robe tant le tissu colle à la peau. Actuellement c’est vraiment importable donc si vous avez des astuces pour rendre un tissu moins électrique je suis preneuse. Sinon ce sera un brouillon pour tester le patron avant de la refaire dans un tissu bio. C’est quand même un peu rageant… et démotivant. Savoir que je ne pourrai jamais la porter ne me donne pas vraiment envie de la terminer. :-/

Du coup ma motivation couture a pris du plomb dans l’aile et je ne suis pas vraiment prête à m’y remettre. Par contre j’ai des projets d’articles sur le blog qui s’éloignent vraiment de la ligne éditoriale, mais je ne sais pas quand je vais pouvoir prendre le temps de les écrire.

Bonne semaine !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail

Je couds, je couds et je ne blogue pas…

couture robe chemise Mode d'Hier et d'Aujourd'hui

Bonjour à toutes et tous ! Désolée pour ces délais de publication un peu longuet, mais en ce moment c’est très dur pour moi de travailler, d’étudier, d’avoir des loisirs et de bloguer, il faut donc faire des choix. Ce début de semaine j’ai privilégié la couture en rentrant chez moi le soir (ou alors je me suis écroulée dans mon lit ^^) et je n’ai pas du tout eu le temps de rédiger un article de blog. Pourtant j’ai des choses à vous montrer, car j’ai commencé à coudre ma robe chemise d’après le patron Wear Lemonade (à rythme très réduit, mais tout de même) et je suis plutôt contente de ce que ça donne.

robe chemise Léna en cours Wear Lemonade
Le début de la couture : où on voit que les raccords de motifs de poches sont dans le mauvais sens

Le patron est relativement simple à suivre grâce à tout plein de marques et repères indiqués dessus, mais je reproche un peu au livret son manque de clarté (que j’avais déjà noté au moment de la couture de ma salopette Paloma). Je crois que l’équipe planche sur de nouveaux livrets pour la prochaine collection, ce qui sera assez bienvenue. Heureusement le patron est accompagné d’une vidéo pas-à-pas sur le site qui dépanne bien quand on ne comprend pas ce qu’il faut faire.

En ce qui me concerne je suis plus habituée à coudre des costumes et je n’ai pas vraiment de connaissances techniques du coup je suis par moment un peu perdue, mais en même temps j’apprends de nouvelles choses pour des vêtements de tous les jours et c’est intéressant. Par exemple j’ai appris à faire des coutures anglaises (pas très pratique avec un tissu qui s’effiloche au demeurant) et j’ai également appris à faire une fente indéchirable pour l’ouverture de mes manches boutonnées. C’est une bonne chose car cela va probablement me servir pour la couture des manches de la robe d’Elsa (cela dit je vais devoir me perfectionner parce que je pense que ça ne donne pas exactement comme ça devrait).

couture robe chemise Wear Lemonade
Ma toute première fente indéchirable

Toujours est-il que ma robe chemise n’a pas énormément avancé, mais je vous assure qu’il y a eu du boulot dessus : j’ai fait un gros effort pour essayer de raccorder les motifs des poches de poitrine sur les motifs de la chemise (je suis d’ailleurs assez fière de la façon dont je m’en suis sortie vue la difficulté de ce motif, même si ce n’est clairement pas parfait) et toutes les coutures de montage sont des coutures anglaises ce qui fait que l’intérieur est très propre. Le tissu est extrêmement doux et je pense que ce sera un bonheur à porter (ça compensera les galères au moment de la couture).robe Léna Wear Lemonade par Mode d'Hier et d'Aujourd'hui

En l’état il me reste encore beaucoup de boulot. Je dois coudre les poignets aux manches et poser le col et ensuite il faudra que je m’attaque aux plis de la jupe et aux poches. pour finir il y aura plein de boutonnières et de boutons à coudre (mais peut-être que je ferai appel à un pro pour les boutonnières qui me fera ça en 2 secondes…).

couture manche robe chemise
La couture intérieure des manches qui est une couture anglaise.

Bref, je continue à coudre doucement, mais sûrement, une heure ici ou là quand je ne suis pas trop fatiguée. Je pense que pour le rythme de publications il vaut mieux vous attendre à un article le weekend ou le lundi parce que je n’ai pas du tout de temps pour écrire en semaine, surtout si je couds (et je pense que nous serons tous d’accord ici pour dire que c’est une bonne chose que je couse 😉 ).

Je ne vous abandonne donc pas et je vous dis à bientôt en espérant que vous passez un bon weekend. 🙂

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail